sábado, janeiro 24, 2009

Apesar da crise há oportunidades no Québec!

Amigos de Jornada,
Pois é, apesar da crise que arrebata a economia mundial a Província do Québec apresenta uma boa gama de oportunidades de trabalho para 2009 e os próximos anos, abaixo reproduzirei uma matéria que foi veículada em 21/01/2009 no Le Devoir (www.ledevoir.com) falando justamente do assunto, que diga-se de passagem é crucial para nós imigrantes não é mesmo?


Segue a reprodução da matéria:
Des dizaines de milliers d'emplois sont disponibles au Québec

La Presse canadienne Édition du mercredi 21 janvier 2009
Mots clés : marché du travail, emploi, Économie, Québec (province)
Des emplois disponibles, il y en a au Québec et il y en a des dizaines de milliers: c'est en remettant ainsi les pendules à l'heure que les Éditions Jobboom ont lancé hier à Montréal leur guide Les Carrières d'avenir 2009.

Si la situation économique peut donner l'impression que le marché de l'emploi n'est guère accueillant, certains secteurs peinent au contraire à trouver des travailleurs qualifiés.

Parmi ceux-ci figurent le transport, l'aérospatiale, l'énergie, la santé, l'assurance, l'informatique et le multimédia, la construction, l'agroalimentaire et le génie.

Présente au lancement du guide, à l'Institut de chimie et de pétrochimie du Collège de Maisonneuve, la ministre de l'Éducation Michelle Courchesne a souligné qu'il jouait un rôle de premier plan en précisant justement quels sont les secteurs où l'on manque de travailleurs, et qu'il effectuait de cette façon un nécessaire travail d'«arrimage».

«Notre plus récente enquête présente près de 150 programmes de formation professionnelle, technique et universitaire conduisant à l'exercice d'autant de métiers et de professions dont le taux de chômage est de 5 % ou moins, a pour sa part indiqué Patricia Richard, directrice générale des contenus pour Jobboom. Pour 82 d'entre eux, il se situe entre 0 et 4 %, ce qui équivaut à une situation de plein emploi.»

«Et au moins une cinquantaine de ces formations présentent une disproportion notable entre la demande et l'offre de diplômés», a ajouté Mme Richard.

Michelle Courchesne a de plus invité ceux qui perdent leur emploi à opter pour une nouvelle formation le plus rapidement possible, laissant entendre qu'il est inutile de s'obstiner à chercher du travail dans un secteur où il n'y a pratiquement aucun débouché.

«Parce que si tu restes à la maison trois, quatre, cinq, six mois, c'est bien plus difficile de retourner en formation», a fait valoir la ministre.

«Dès qu'une entreprise licencie ou ferme ses portes, tout de suite, la même journée, Emploi Québec est auprès de ces travailleurs-là pour offrir le reclassement, pour offrir la formation, a-t-elle dit. Le défi que nous avons, c'est de convaincre ces personnes de changer de métier ou de carrière.»

Mme Courchesne a rappelé que 710 000 emplois devraient être disponibles à la fin de 2012. «De ce nombre, il y en a 210 000 qui devront être comblés par des formations plus spécialisées», a-t-elle dit.

Entre-temps, la croissance de certaines entreprises est freinée par le manque de main-d'oeuvre compétente.

Des besoins aussi criants que variés Des carrières d'avenir, il y en a pour tous les goûts.

En voici quelques exemples:

- génie civil: 686 offres d'emploi pour les 67 bacheliers de l'Université de Sherbrooke;

- génie de la construction: 384 offres pour les 84 diplômés de l'École de technologie supérieure;

- production porcine: une trentaine d'offres d'emploi pour les sept diplômés du Centre de formation agricole de Saint-Anselme;

- mécanique agricole: 25 offres en moyenne depuis cinq ans pour une cohorte de 13 diplômés au Centre de formation professionnelle Mont-Joli-Mitis;

- génie alimentaire: 88 offres pour les huit bacheliers de l'Université Laval;

- technologie de l'estimation et de l'évaluation en bâtiment: une centaine d'offres pour les 16 diplômés du Collège Montmorency et du Cégep de Drummondville;

- techniques d'hygiène dentaire: une centaine d'offres pour les 37 diplômés du Cégep de Saint-Hyacinthe;

- serrurerie: une trentaine d'offres pour les 11 finissants de cette formation professionnelle dispensée uniquement au Centre de formation Compétence Rive-Sud.

Então é isso, apesar dos pesares ainda há muito trabalho em vista, vamos nos preparar porque não há de nos faltar o pão nosso de cada dia, certo?

Um grande abraço e até mais,

Ricardo e Rosangela

Um comentário:

Eliana S disse...

Estou entrando em contato com brasileiros em Montreal para convida-los a vir conhecer a Chez Brasil Café, um novo Café-Bistrot localizado no numero 8 da Rue Rachel Est, pertinho do boulevard Saint Laurent (514-845-7070). Este Café é bem aconchegante, serve pastel, coxinha, pao de queijo e tambem Feijoada aos sabados e domingos. Temos varios produtos brasileiros e alugamos o lugar para festas e eventos privados. Em algumas sextas-feiras, semana sim, semana nao, temos uma Roda de Samba com musica ao vivo. Venha nos visitar!!!

Um abraço a voces!

Eliana e Cecilia